Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Le leader Teofilo Acuña est libre

5 Mai 2007

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

L’ARMÉE COLOMBIENNE
–BATAILLON NUEVA GRANADA- ET
ANGLO GOLD ASHANTI ET KEDAHDA
ONT FALSIFIÉ LES PREUVES

Le Fiscal 28 du village de Simiti, en Colombie n’a trouvé aucun fondement de preuves pour garder emprisonné TEOLFILO ACUÑA, et il n’a dicté aucune mesure de sécurité à l’encontre de Président de la Fédération agrominière du Sud de Bolivar. Il faut rappeler que M. Acuña a été mis en prison pendant dix jours alors qu’il fait partie d’une organisation qui défend depuis longtemps les ressources naturelles de la région tout en exigeant du gouvernement la clarification des permis octroyés aux grandes entreprises multinationales qui contrôlent la richesse de la région.

Plusieurs organisations sociales et de défense des droits humains ont signalé que M. Acuña a été placé en garde-à-vue dans le cadre d’une stratégie de persécution contre les communautés de la région du sud de Bolivar. Cette population s’est toujours opposée à l’entrée de la multinationale Anglo Gold Ashanti qui agit via l’entreprise Kedhada S.A., la même qui contrôle les richesses minières de la région.

Le président de la Fédération agrominière du Sud de Bolivar, Teofilo Manuel Acuña Ribón, a été mis en garde-à-vue le 26 avril 2007, dans le petit village de Santa Rosa, Sud de Bolívar, par des militaires qui appartiennent au Bataillon Nueva Granada des forces armées colombiennes. Les militaires ont fait violemment irruption au siège de la Fédération, et ils ont même frappé la secrétaire de l’organisation sociale ainsi qu’une avocate de la Defensoria del Pueblo de la région de Magdalena Medio, une institution de l’État.

Teofilo Manuel Acuña est un leader agrominier bien reconnu en Colombie autant qu’au niveau international, pour la défense des communautés et pour la dénonciation constante à des organismes nationaux et internationaux des graves violations de droits humains perpétrées dans la région.

Son arrestation illégale fait suite à une vague d’événements violents à l’encontre de leaders de la Fédération, dont des assassinats, comme celui de M. Alejandro Uribe Chancon mort le 19 septembre 2006 dans la municipalité de Monte Cristo aux mains de membres du Bataillon Nueva Granada.

Nous espérons la mise en liberté du leader à la fin de la journée d’aujourd’hui vers 17h30. L’ordre judiciaire lui donnant sa liberté a été émis vers 10h40 par le fonctionnaire judiciaire 28 de la municipalité Simiti (Département de Bolívar), mais à l’heure actuelle cet ordre n’a pas été suivi par les gardes de la prison.

Bogotá, Mai 05, 2007

FEDERATION AGROMINIÈRE DU SUD DE BOLIVAR

CORPORATION SEMBRAR

RESEAU NATIONAL DES PAYSANS

RESEAU EUROPEEN DE FRATERNITÉ ET SOLIDARITE

FONDATION COMITE DE SOLIDARITE AVEC LES PRISONNIERS POLITIQUES

SINTRAMINERCOL

CAMPAGNE « INTERDICTION D’OUBLIER »

ASSOCIATION NOMADESC

DH COLOMBIE

ASSEMBLEE PERMANENTE DE LA SOCIETE CIVILE POUR LA PAIX

Auteur: 
Fedeagromisbol

Source: 

Thème: 

Région: 

Tags: