Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Bulletin Profiteurs - Septembre 2014

23 Septembre 2014

Bulletin de la campagne «Ciblons les profiteurs canadiens de la guerre en Colombie»







La Caravane pour la défense du territoire a fini sa tournée pour le département de Nariño

Les autorités locales et les médias ont été présents le 27 août lors de la remise du rapport préliminaire de la Caravane qui a visité plusieurs municipalités du sud de Nariño depuis le 20 août. Pour ce rapport préliminaire, une vingtaine d'organisations nationales et internationales ont visité des villages et des hameaux des municipalités de Samaniego et de Tuquerres. Pendant sept jours, cette caravane a travaillé à la collecte de preuves et la vérification des situations difficiles par rapport aux droits humains et des violations du droit international humanitaire.

La militarisation au service de l’extraction

 Les forces armées colombiennes, comptant 281 400 personnel militaire, sont les deuxièmes plus grandes dans toute l’Amérique latine, surpassées seulement par le Brésil.  Ajoutons à cela les 159 000 membres de la police nationale, une police militarisée qui se rapporte au Ministère de la défense.  En Colombie, il y a 6,2 soldats par 1000 habitants, un ratio presque quatre fois celui du Brésil.

 

Contamination de l'eau à Puerto Gaitán par la pétrolière Pacific Rubiales Energy

En juillet 2013, une délégation canadienne participa en Colombie à l'audience publique contre la pétrolière Pacific Rubiales Energy (PRE) dans le cadre du Tribunal populaire sur les politiques extractives. Lors de cette audience, la série de preuve présentée démontra les conséquences négatives de l'exploitation pétrolière dans la région, tant sur le plan social, économique, culturel qu’environnemental. Une des dénonciations principales était celle de la contamination de l'eau.

La restitution de terres par la loi 1448 : légalisation de la dépossession ?

Trois ans après la sanction présidentielle de la loi 1448 (2011) par le président Santos, le résultat en matière de restitution de terres est un échec total : faible niveau de réclamation, défaillance des objectifs de transfert des terres, et pire encore, absence de marque de volonté de changements en ce qui a trait au modèle de développement agraire colombien. Ces faits dessinent un futur désolant quant au chapitre de la restitution des terres, mais également pour Santos qui s'est engagé devant les victimes du pays.

Trous de mémoire et un atelier du Beehive au Forum social Bas-Laurentien !

Auteur: 
PASC

Tags: 

Files: