Projet Accompagnement Solidarité Colombie

PERSÉCUTION DU MOUVEMENT SOCIAL -Suites de l'assasinat de Carlos Alberto Pedraza et détention de Alexander Tibacuy Laguado

24 Abril 2015


Chères organisations, alliéEs,

 

Nous souhaitons vous remercier pour votre solidarité et votre appui à la campagne de pressions visant à ce que l'assassinat de Carlos Alberto Pedraza ne soit pas réduit à l'impunité.

 

Via un communiqué du Congreso de los Pueblos , nous sommes heureux de pouvoir annoncer que par des actions conjointes réalisées par de nombreuses personnes et institutions qui ont assurés le suivi du cas, le dossier a été transféré au bureau 98 de l'unité des droits humains et du droit humanitaire international du Bureau du procureur général de la nation. C'est un pas important, mais ce n'est que le début d'une série d'actions qui devront être entreprises afin d'identifier les responsables de ce crime.

 

Vous trouverez ci-dessous les détails du cas de Carlos Alberto et des informations concernant celui de d'Alexander Tibacuy Laguado, arrêté peu après l'assassinat de Carlos. Ce deuxième cas semble participer de la même vague de persécutions envers le mouvement social en Colombie.

 

Nous espérons pouvoir compter sur votre appui dans les prochaines étapes de cette lutte pour la justice et contre l'impunité.

 

Solidairement, le PASC

 

-CAS Carlos Alberto PEDRAZA, les faits nouveaux-

Les menaces et persécutions en plein processus de paix continuent

 

 

En tant que le Congreso de los Pueblos, nous dénonçons, depuis le 21 janvier, la disparition forcée et l'assassinat de Carlos Alberto PEDRAZA SALCEDO avec l'appui d'alliés et d'organismes solidaires de partout dans le monde. Depuis le début, nous avons demandé que le cas soit transféré au bureau des droits humains du procureur général de la nation. Il s'agit d'une demande importante car cela ouvrirait la possibilité que des mobiles politiques soient considérés au sein de l'enquête. Cela permettrait en outre, qu'une attention soit accordée aux éléments de preuve, parmi ceux-ci, le le travail que réalisait Carlos en tant que de défenseur des droits humains.

 

Grâce au vaste mouvement de dénonciations suscité par cet assassinat, aux pressions exercées par des institutions, des ONGs et des ambassades ainsi qu'aux prises de positions publiques telles que celles de la Cour interaméricaine des droits de humains et de certaines institutions des Nations Unies, nous pouvons aujourd'hui vous partager une bonne nouvelle : le transfert du cas a finalement été effectué!

 

L'équipe d'enquête juridique qui dessert le cas attend une réponse face à sa demande de reconstitution de la levée du corps.

 

Depuis les premiers appels téléphoniques annonçant que quelque chose était arrivé à Carlos, une série d'épisodes confus et malveillants se sont succédés. Les premiers appels rapportaient un accident de moto ou un coup à la tête. Lorsqu'il a été publié, le rapport du médecin légiste a officialisé qu'il était mort d'une balle dans la tête.

 

On compte peu d'informations sur le lieu où on a découvert le corps. À ce jour, les rapports finaux permettant d’élucider les faits n'ont pas été reçus. Une reconstitution avec la présence du premier répondant ayant procédé à la levée du corps est une nécessité pour s'assurer que tous les faits soient clairs et que la recherche puisse aider à identifier les auteurs intellectuels et matériels des faits.

 

Obtenir justice dans ce cas revêt une importance vitale pour les organisations membres du Congreso de los Pueblos , il s'agit d'un des outils permettant d'offrir certaines garanties de sécurité pour la réalisation de leurs activités.

 

 

 

-CAS Alexander TIBACUY-

privé illégalement de sa liberté

 

Un mois après la disparition forcée de Carlos Pedraza, le 23 février 2015, Alexander Tibacuy, membre de la même organisation régionale a été arrêté par la force publique.

 

La détention a été officialisé par un ordonnance provenant du Procureur spécialisé no. 9 (Fiscal 9 Especializado) rattaché à la Estructura de Apoyo de Arauca – EDA.

 

Le 24 février l'audience a eu lieu à huis clos à la demande du Bureau du Procureur. Le juge a légalisé la détention et a porté contre Alexander Tibacuy les charges de conspiration, de financement de groupes terroristes et de rébellion et a imposé une mesure de détention préventive en attente du procès.

 

Alexander est l'un des leaders sociaux qui a lutté contre l'action des compagnies pétrolières dans le territoire d'Arauca. Avec d'autres militants sociaux, il a entre autre déposé une plainte au niveau pénal contre la société transnationale OXY et CORPORINOQUIA pour les dommages environnementaux que l'exploitation pétrolière a généré en Arauca. Cette plainte porte plus spécifiquement sur l'intervention de la pétrolière OXY dans la laguna del Lipa dans le cadre du projet Chipirón. Cette intervention a occasionné de graves impacts environnementaux en détruisant la faune et la flore et a violé des sites sacrés appartenant aux communautés autochtones qui habitent ce territoire.

 

Alexander Tibacuy Laguado, un leader social très reconnu dans la région, est porte-parole des communautés à la Commission intersectorielle pour la promotion, le respect et la garantie des droits humains dans le département d'Arauca, à laquelle participe plus d'une dizaine d'autorités gouvernementales au niveau national et régional.

 

Ces faits viennent s'ajouter à la série de menaces et à de persécutions. Obtenir justice dans ces cas est fondamental afin d'assurer la protection de l'ensemble de notre mouvement et du mouvement social colombien. Rompre avec l'impunité et générer des garanties de sécurité est un pilier fondamental de la construction de la paix laquelle nous nous sommes engagés à construire.

 

Nous demandons

 

  • Une enquête rapide et exhaustive permettant de trouver et de sanctionner les responsables du meurtre du militant Carlos Alberto PEDRAZA SALCEDO et d'offrir une réparation intégrale à la famille de la victime. Cette enquête doit inclure, comme première étape, la reconstitution de la levée du corps.

 

  • La liberté immédiate d'Alexander TIBACUY LAGUADO puisque sa détention est arbitraire et constitue une atteinte aux droits de liberté d'opinion et d'expression, ainsi qu'au droit de libre association. Elle représente un acte d'intimidation et de persécution à l'encontre d'un activiste écologiste, leader social dans la région du Centre est du pays.

 

  • L'adoption de mesures de protection immédiates, qui protègent la vie et l'intégrité physique des membres du Congreso de los Pueblos.

 

  • Le démantèlement des structures paramilitaires qui opèrent avec une grande liberté, profèrent des menaces et portent atteinte à l'existence même des processus sociaux et populaires

 

  • L'étude et la sanction des violations des droits humains produites par la mise en œuvre des méga projets minéros-énergétiques.

 

Avril 2015

 

- Commissions des droits de l'homme et des relations internationales-

 

Congrès des peuples COLOMBIE (Congreso de los Pueblos)

Autor: 
PASC et Congreso de los pueblos

Fuente: 

Temáticas: