Projet Accompagnement Solidarité Colombie

Un entrepreneur réitère ses menaces contre des leaders du Curvaradó

9 April 2013

Rapport terrain

L'entrepreneur Darío Montoya a renouvellé les menaces à l'encontre des leaders Guillermo Díaz et Enrique Cabezas parce que leur présence et leurs dénonciations l'empêche de mener à bien ses projets sur les terres collectives ayant été expropriées aux paysans par les paramilitaires. Guillermo Díaz, Enrique Cabezas et 50 autres leaders du Curvaradó et du Jiguamiandó sont menacés de mort pour leurs actions visant à faire la lumière sur la sructure "para-entrepreneure" dans la région.

 

Les opérations paramilitaires continuent au sein du territoire du collectif ; le 4 avril ils étaient sur les terres de la communauté El Tesoro au Curvaradó et sur les terres des communautés de como Hobo et San Rafael au Jiguamiandó. Les opérations paramilitaires continuent d'avoir lieu dans les zones où se trouvent les plantations de coca et les laboratoires. Des civils avec des armes courtes entrent le matériel nécessaire à la transformation, en passant par les postes de contrôle de la Brigade 17 et de la police d'Uraba.

Les paramilitaires maintiennent des postes de contrôle sur les civils dans la municipalité de Pavarandó, sur le site connu comme La Invasión. D'ailleurs à Pavarandó, le paramilitaire connu comme "Gonzalo" a défendu aux commerçants de vendre aux dépanneurs communautaires des communautés autochtones et afrodescendantes, en représaille des dénonciations de celles-ci pour faire cesser les opérations paramilitaires dans la région qui se déroulent en complicité avec l'Armée.

Aujourd'hui les communautés du Curavaradó et du Jiguamiandó n'ont toujours pas de garanties pour que puisse avoir lieu la restitutions des territoires collectifs.

Bogotá, D.C. 5 avril 2013

Comisión Intereclesial de Justicia y Paz

Traduction du Pasc

 

Author: 
Comision de Justicia y Paz

Source: 

Themes: 

Region: